Ferme Foti Giuseppa

Après trente années passées à Milan, nous avons décidé mon mari et moi de rentrer en Sicile en 2007. Nous y avons acheté une ferme située au sud de Messine, sur les versants du Mont Scuderi et à environ 400 mètres au-dessus du niveau de la mer, que nous avons restructurée jusqu’à y débuter une vraie activité agricole en 2012. Elle s’étend sur 3 hectares et est structurée entièrement en terrasses.

Nous y cultivons principalement des agrumes (citrons de la variété « Interdonato » d’Indication Géographique Protégée, oranges Tarocco, Sanguinello et clémentines), mais aussi des kiwis, des noix et des amandes. Nous cultivons également environ deux cents oliviers dont beaucoup sont séculaires et produisent une huile fruitée. Nous avons toujours pratiqué une agriculture naturelle pour lutter contre les parasites et avons entamé un processus de conversion en biologique.

Nous vous attendons pour visiter notre ferme et goûter nos produits.

Notre rêve est de faire connaître davantage ce fameux citron Interdonato dans le monde entier en développant notre production et en racontant son histoire et son goût si particulier. Sa zone de production s’étend du sud de Messine à Giardini Naxos. 

Cette variété est étroitement liée à l’Histoire italienne puisqu’elle tire son nom du colonel « Giovanni Interdonato », fidèle compagnon de Garibaldi au moment des révoltes siciliennes de la fin du 19ème siècle, qui, après une longue carrière militaire s'est retiré pour se dédier à sa passion pour la culture d’agrumes et plus particulièrement à celle du « citron Interdonato ». 

Cette variété a vu le jour grâce à la greffe d’un cédrat et d’un citronnier originaire de la région de Messine sur un oranger amer. Ainsi est né, entre 1875 et 1880, le citron « Interdonato » : un citron connu et apprécié dans le monde entier pour ses caractéristiques organoleptiques et son aspect uniques.

Aujourd’hui, de plus en plus de gens en Italie et à l’étranger apprécient ce fruit mais il est bon de rappeler qu’il était déjà apprécié au début du siècle dernier, surtout par les anglais lorsque la Sicile était encore un lieu de villégiature prisé des riches britanniques. 

Cette variété de citron, beaucoup moins acide que les autres, est idéale pour accompagner plats et boissons, comme les huîtres et le thé, appréciés des touristes anglo-saxons. Elle possède un zeste sucré et un jus et une pulpe pas trop acides.

Nous avons connu les Galline Felici il y plusieurs années à l’occasion de la Foire milanaise « Fa’ la cosa giusta » (Fais le bien!). Animés par les mêmes valeurs d’agriculture et de solidarité, nous avons alors entamé une collaboration.